Villages lacustres de Chalain, à quoi ressemblaient-ils?

6 Avr

Les traces laissées par les premiers habitants de la région de Chalain sont discrètes, voire invisibles puisqu’elles sont englouties dans l’eau et les marnes du lac. Pourtant, près de 40 ans de travail acharné d’une équipe d’archéologues dirigée par Pierre Pétrequin a permis de mettre à jour des villages lacustres, appelés aussi sites palafittiques, autour des lacs de Chalain et Clairvaux. A Chalain, 33 sites ont été repérés sur la rive occidentale du lac, couvrant  une période de 5 millénaires, entre 5300 et 800 avant JC. Ces sites sont fragiles et  très exposés aux baisses du niveau de l’eau du lac.

Le milieu humide a permis une excellente conservation des objets du passé. Ainsi, on a pu découvrir à Chalain des ustensiles de cuisine, des outils,  et même le premier véhicule à traction animale de l’histoire (sorte d’échelle nommée “travois” datant d’environ 3040 avant JC). Plusieurs centaines d’objets  en bois, céramique, textile mais aussi des restes alimentaires ont été découverts sur les sites de Clairvaux et Chalain. Ils sont des témoignages exceptionnels de la vie des hommes au Néolithique et à l’age de Bronze. On sait grâce à ces fouilles que les villages étaient fortifiés, entourés de hautes palissades, et que les maisons étaient reliées entre elles par des chemins de platelage.

Ce patrimoine exceptionnel est classé par les monuments historiques et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011  parmi 111 sites de 6 pays. A quoi ressemblaient ces villages ? Vous connaissez sans doute la reconstitution expérimentale des maisons de Chalain (aujourd’hui effondrées), découvrez en images quelques exemples de reconstitutions réalisées en Allemagne et en Suisse.

Pour en savoir plus : http://www.palafittes.org/fr/

 

2 Replies to “Villages lacustres de Chalain, à quoi ressemblaient-ils?

  1. Bonjour.
    J’aimerais savoir ce qu’il en est actuellement de la reconstitution des maisons
    lacustres. Je lis qu’elles se sont effondrées, mais reste-t-il des choses à voir ? Qu’a enseigné cette expérience quant à l’eau, l’habitat et la société…
    Merci de vos pistes locales, ou d’ailleurs.
    Très cordialement.

    Alain Créac’h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *