Portrait d’un médecin de campagne

20 Fév

Faites connaissance avec le nouveau médecin de Doucier !

Olivier Tonnerre est né à Chaussin. Il a fait ses études secondaires à Dole puis sa médecine à Besançon. Il a 28 ans et partage sa vie avec Laeticia et leur fils de 4 ans.

Il a fait son internat en Franche-Comté, entre Vesoul, Belfort et Pontarlier. Lors de son stage ambulatoire, il a fait le choix de la campagne et a découvert Frasne, Champagnole, Sellières et Bletterans. C’est à Bletterans, aux côtés du docteur Desbiez, qu’il est resté le plus longtemps. Il a fait des remplacements à mi-temps en attendant de trouver un lieu où s’installer.

Le hasard veut qu’un jour, en stage à Champagnole, il reçoit en consultation la nièce de Jean Menestrier, le médecin de Doucier. Il apprend que ce dernier souhaite faire valoir ses droits à la retraite. Il prend alors contact avec son confrère et rencontre Jean-Pierre Michel, maire de Doucier, prédécesseur d’Isabelle Zeitler. Il réalise très vite qu’à Doucier il pourrait exercer une médecine beaucoup plus variée que dans un cabinet citadin. Séduit par l’environnement et la qualité de vie, sa décision est prise : il s’installe à Doucier !

Ici, tout lui convient : les commerces de proximité, le lac, la montagne toute proche… Des conditions idéales pour travailler et pour vivre… Il projette, à terme, de venir vivre à  Doucier.

Pas de médecin dans la famille d’Olivier Tonnerre. C’est une envie personnelle qui l’a poussé à vouloir percer les mystères du corps humain. Il s’est investi dans cette profession et est maintenant prêt à exercer sa médecine, avec des particularités complémentaires telles que les points de suture, extraction d’abcès, de mélanomes, de petits grains de beauté, de la petite chirurgie, aussi bien que les infiltrations ou tous problèmes gynécologiques. Il a aussi des notions en médecine du sport.

Ses projets futurs dans ces domaines sont d’effectuer des formations en mésothérapie et ostéopathie.
Mais cela viendra plus tard, Olivier a, pour le moment, à gérer sa patientèle et verra dans les mois et années à venir à compléter son cursus.

Ses distractions, ses hobbies sont le cinéma tourné vers la Science-Fiction, les films Heroic Fantasy…les jeux de rôle et les sports d’aventure (canyoning, parapente…).

 

Bienvenu Docteur Tonnerre !

IMG_0064

 

4 Replies to “Portrait d’un médecin de campagne

  1. Bonjour Monsieur Renault, j’ai lu votre blog avec attention sur l’installation de votre médecin et vous me confirmez que les rencontres ne se font pas par hasard…. Longue vie à ce nouveau docteur qui privilégie la qualité de vie à l’argent. Bien à vous. Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *