MENACE DE FERMETURE DE CLASSE A DOUCIER, LA MOBILISATION CONTINUE…

1 Fév

INFORMATION DU COLLECTIF DE DEFENSE DE L’ECOLE DE DOUCIER

“Depuis vendredi 27 janvier, une mobilisation importante s’est créée pour empêcher la fermeture d’une classe dans notre école.

En a résulté un rendez-vous avec Monsieur l’inspecteur de circonscription de Saint Claude Monsieur Maucourant le 30 janvier 2017 à 11h30.

Malheureusement, suite à un malentendu, Monsieur l’inspecteur n’a pas pu se déplacer à l’horaire  prévu. En conséquence, les nombreuses personnes venues soutenir le mouvement dès le matin, de toutes catégories et de tous âges ainsi que les élus n’ont pas pu exprimer leur mécontentement et leurs demandes.

Monsieur l’inspecteur nous a finalement rejoint à 12h45 et n’a pu rencontrer qu’une infime partie des gens mobilisés.

Aucune réponse à nos questions n’a été apportée…

Effectivement, les critères de fermeture ne sont pas précisés

Pourtant, les arguments allant à l’encontre de la décision de fermeture de classe sont nombreux :

– Effectifs stables et en perpétuelle augmentation pour les 4 ans à venir.

– Dynamisme des communes en matière d’urbanisme : construction de locatif, création de lotissement en résidence principale

– Une école avec des équipements modernes et récents

– Un accueil de loisirs avec restauration scolaire

– La création d’une maison d’assistantes maternelles

– Notre canton fait partie d’une zone de revitalisation rurale dont l’objectif est de maintenir la population dans nos villages (en améliorant les réseaux de service public dans les centres bourgs).

MALGRE CES ELEMENTS NOTRE ECOLE EST  MENACEE… UNE CLASSE FERMEE … PLUS D’ECOLE… MOINS DE  SERVICES PUBLICS… MORT DE NOS CAMPAGNES

CONTINUONS NOTRE MOBILISATION ET AIDEZ NOUS ! “

 

RDV EST DONNE A L’INSPECTION ACADEMIQUE VENDREDI 3 FEVRIER A 13H

335 Rue Charles Ragmey, 39000 Lons-le-Saunier

 

L’Inspection Académique, relayée par la voix d’élus des communes concernées, rappelle que l’occupation des locaux de l’école est regrettable et  risque de perturber le bon déroulement des enseignements.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *